Le mercredi 12 septembre, le Centre Hospitalier du Haut Anjou a inauguré son unité de médecine du sommeil et de la vigilance.Echanges

Une unité de 3 lits d’explorations a été créée au sein de l’établissement, en complément des explorations ambulatoires, afin de répondre à la demande du secteur libéral et du secteur hospitalier.

Les spécialités concernées par ces explorations sont nombreuses : médecine générale, pneumologie, cardiologie, diabétologie,  psychiatrie, anesthésie, gériatrie, neurologie.

Cette unité permet de corriger chez les patients les divers troubles du sommeil, de retrouver une qualité de vie personnelle et sociale.

Les troubles du sommeil concernent en effet 10 % de la population.

Les signes évocateurs sont multiples : difficultés à s’endormir, ronflement arrêt de la respiration pendant le sommeil, somnolence, fractionnement du sommeil, troubles de la concentration, de la mémoire, sommeil non réparateur, maux de tête au réveil, irritabilité, douleurs, crampes nocturnes, sommeil agité avec secousses des membres,  somnambulisme, somniloquie (parler en dormant), cauchemars fréquents. Ces troubles  se caractérisent par une diminution ou une augmentation anormale de la durée du sommeil, une détérioration significative de la qualité du sommeil, une atteinte de la vigilance la journée, survenue d’épisodes de somnolence à des moments inappropriés (en pleine journée)

 

ECRANS